Cathédrale Notre-Dame, Paris (France)

About This Project

En 1989, la Caisse Nationale des Monuments Historiques et des Sites et la Ville de Paris décident de renouveler la mise en lumière de la cathédrale Notre-Dame, qui datait de 1954. Après deux années d’étude et d’essais sur site, le projet d’illumination est arrêté en 1992 pour permettre le ravalement des façades. En 1999, les façades nettoyées laissent apparaître d’une manière plus criante les défauts de l’ancien éclairage, déréglé et de technique âgée. La Ville de Paris relance alors le projet et demande aux concepteurs lumière, lauréats du concours de 1989, une refonte complète du projet initial.

 

Le concept réactualisé intègre la couleur retrouvée de la pierre nettoyée, sa douceur et sa luminosité. La nouvelle illumination adoucit les contrastes et s’enrichit d’une mise en valeur subtile de la statuaire.

Elle est réalisée avec une seule tonalité de lumière blanc chaud et se décline en un éclairage de fond (lointain et diffus) des façades, et un éclairage d’accentuation (positionné sur le monument), fait de rehauts et d’enluminures, qui vient souligner les portails, les détails architecturaux et les rambardes en pierre.

Elle donne ainsi à lire la nuit la composition de la façade Ouest, sa profondeur étagée et le développé subtil de sa double peau de pierre.

 

La mise en lumière des façades Sud, Nord et du chevet a été mise en œuvre dans la continuité de la façade occidentale. Les arcs-boutants sont éclairés en contre-plongée de manière douce et légère.

 

Le clocher et les apôtres à sa base sont délicatement illuminés en contre-plongée pour veiller dans le ciel nocturne parisien.

Conception lumière

CONCEPTO
en collaboration avec Light Cible

Maîtrise d’œuvre

GIE Eurec

Maîtrise d’ouvrage

Ville de Paris
Architecte en Chef des Monuments Historiques : Benjamin Mouton

Etudes

1989 / 1992

Etudes et réalisation

1999 / 2007

Category
Lumière architecturale