Historique

En ce temps-là, bien avant la naissance de CONCEPTO en mars 1988, l’éclairage public était strictement et tristement fonctionnel.

Arriva alors le temps des mots : concepteur lumière, lumière urbaine, urbanisme lumière, plan lumière, schéma directeur d’aménagement lumière, mobilier lumière, éclairage architectural, paysage nocturne, mise en lumière.

Mais aussi de toutes nouvelles théories pour les lumières des villes.

Et le verbe engendra l’action.

 

CONCEPTO, créée par Roger Narboni et Christian Broggini, débuta son activité par des études de mises en lumière événementielles puis pérennes.

Fin 1988, la jeune agence initie l’incroyable aventure de l’urbanisme lumière avec une toute première étude globale intitulée « Les lumières de la Ville », dédiée au territoire de l’agglomération montpelliéraine, qui nous permettra de mettre en place une méthodologie efficace et qui donnera en France le véritable départ des Schémas directeurs d’aménagement lumière (Sdal) et autres plans lumière aujourd’hui mondialement reconnus et appréciés.

Dès février 1989, notre agence de conception lumière a la chance d’être retenue par la commune de Niort pour la création d’une scénographie nocturne, d’un kilomètre de long, sur la rivière Sèvre qui traverse le centre-ville. C’est le premier paysage nocturne de grande dimension que nous réalisons et qui nous permettra ensuite d’aborder d’autres paysages d’échelle monumentale en ville comme en bordure de celles-ci.

 

Fort de ce succès médiatique et populaire, et pour équilibrer cette action majestueuse en centre-ville, le Maire de Niort nous demande, en 1991, d’étudier le Sdal d’un grand quartier d’habitat social périphérique : la cité du Clou Bouchet. C’est l’occasion d’appliquer cette méthodologie de l’urbanisme lumière à des espaces du quotidien, défavorisés et jusqu’alors délaissés, pour y apporter, parallèlement à leur réaménagement un peu de rêve à la nuit tombée. C’est aussi nos premières armes dans les démarches de concertation avec les habitants et les associations du quartier. Cette expérience nous permettra d’imaginer ensuite des propositions novatrices, souvent à contre-courant du discours classique, pour un grand nombre de ces quartiers de banlieue.

Parallèlement, nous réalisons plusieurs mises en lumière événementielles pour des célébrations, des colloques, des expositions. Cette activité, dirigée par Christian Broggini, associé fondateur de l’agence, prendra fin en 1995 avec la crise énergétique et l’agence, sous la direction unique de Roger Narboni, se recentrera exclusivement sur la lumière urbaine et architecturale.

Fin 1991, nous proposons à l’Etablissement Public d’Aménagement de la Défense de réaliser une grande exposition et un colloque international intitulés « La lumière et la ville » qui feront date dans l’histoire de l’éclairage urbain et seront à l’origine de nombreuses vocations.

 

Les premières grandes réalisations

Le concours pour l’aménagement du cours des 50 Otages à Nantes, remporté en 1991, fut le premier en France à intégrer un concepteur lumière dans l’équipe de Maîtrise d’œuvre. Cette opération livrée en 1994 fut aussi l’occasion pour l’agence d’imaginer avec les architectes toute une gamme de mobilier lumière qui sera largement publiée mais aussi copiée et pour laquelle nous avons développé de nouvelles technologies d’éclairage extérieur (lumière blanche, éclairage indirect, générateur de lumière et fibres optiques) et expérimenté une unique tonalité de lumière, doté d’un très bon indice de rendu des couleurs, pour traiter simultanément les voiries et les trottoirs ce qui a permis de se libérer enfin du dogme des tonalités d’éclairage différenciées pour les piétons et les véhicules.

La notion de lumière urbaine était née.

En 1992, CONCEPTO est désignée lauréat de la consultation pour l’élaboration du Sdal de la ville de Nantes. Grâce à cette expérience à grande échelle, CONCEPTO accumule les consultations gagnées : Bordeaux, Roubaix, Clermont-Ferrand, Toulouse, Paris, Rennes, Bruxelles, Namur, Athènes, Jérusalem, Hangzhou, Chongqing, Sao Paulo et tant d’autres puisque nous avons réalisé depuis lors plus de 120 études de ce type sur des sites et des villes de toutes dimensions, en France comme à l’étranger.

 

Les mises en lumière de toutes tailles et dans des domaines très variés vont se succéder ensuite jusqu’à la fin des années 90.

Les années 2000 et 2010 ont donné à CONCEPTO l’occasion de développer son activité à l’étranger (Belgique, Allemagne, Italie, Grèce, Luxembourg, Maroc, Chine, Israël, Côte d’Ivoire) mais aussi son savoir-faire en éclairage intérieur et en lumière naturelle qui retrouve aujourd’hui toute son importance dans les projets d’architecture.

 

En 2004, la mise en lumière du pont Rion Antirion (2,5 km de longueur) qui enjambe le Golfe de Corinthe en Grèce est une aventure humaine et technique exceptionnelle et une grande fierté pour toute l’agence. Un an après, nous concevons le Sdal de Toulouse et y réalisons plus d’une vingtaine de mises en lumière dont le désormais célèbre paysage nocturne aquatique monumental de la Garonne que nous avions proposé dès la consultation et qui se révéla déterminant pour notre désignation comme lauréat.

 

Les notions de paysage nocturne, d’écologie de la lumière, de trame noire, de lumière durable, de haute qualité environnementale, de préservation de la biodiversité nocturne sur lesquelles nous travaillons depuis 2001 sont ainsi expérimentées concrètement dans nos études et projets.

Cette démarche exemplaire va se poursuivre avec la mise au point des premiers candélabres piétonniers à Leds, à alimentation autonome photovoltaïque, et la création d’éclairages de parcs extrêmement performants énergétiquement (2kW/ha) et respectueux de l’environnement.

 

Et nous l’étendons dorénavant systématiquement aux projets d’écoquartiers, de quartiers commerciaux, de pôles multimodaux, de tours de bureaux mais aussi aux consultations de Partenariats Public Privé dédiées à la rénovation complète des installations d’éclairage public et des illuminations patrimoniales, comme à la diminution drastique de la consommation énergétique.

 

Cette approche environnementale nous a permis aussi de poursuivre le développement de notre expertise pour l’optimisation des apports de lumière naturelle, pour l’utilisation de ses qualités techniques et artistiques, dans l’espace architectural.

 

Aujourd’hui, CONCEPTO est fière d’avoir initié ou contribué au développement de nombreuses technologies d’éclairage comme à l’intégration de la composante lumière dans de multiples stratégies urbaines : prise en compte de la dimension nocturne du grand paysage et des échelles territoriales, recomposition des fragments de la périphérie, mise en scène des centres anciens, politique de déplacements urbains, quête d’identité nocturne, préfiguration des mutations urbaines, diversification des ambiances par quartier, respect des pratiques culturelles locales, participation des habitants au choix de leur environnement nocturne.

 

Roger Narboni, concepteur lumière